PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules

Sous le signe de l'absurdeWeek-end théâtral

Sous le signe de l'absurde

Résumé :

Deux pièces irrésistiblement drôles au programme :


►12 octobre à 21h : “Comme s’il en pleuvait” de Sébastien Thiéry par les Escholiers :

Cette pièce traite par l’absurde des désastres que l’argent peut occasionner sur les êtres et sur les rapports humains. Bruno et Laurence, un couple sans histoire découvrent un soir de l’argent dans leur salon. Tous les jours les billets de banque apparaissent de plus en plus nombreux, comme s’il en pleuvait… Une comédie désopilante qui a remporté un énorme succès à Paris au Théâtre Edouard VII. 

Échos de presse :

Presse parisienne :

“Sébastien Thiéry, en démiurge malin jette ses personnages dans une spirale affolante.” “Les dialogues sont d’une efficacité remarquable.”

 

►13 octobre à 16 h : “La vie bien qu’elle soit courte” de Stanislav Stratiev par les Inkorrigibles :

Dans la Bulgarie communiste des années 70, une architecte doit aller agréer des immeubles neufs, mais la perte du bouton de son pantalon l’en empêchera malgré tous ses efforts. Un spectacle décapant et drôle.